AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Grande Charte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Manir
Grand Maréchal
Grand Maréchal
avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 17/06/2010

MessageSujet: La Grande Charte   Jeu 17 Juin - 16:34

Charte de l'Ordre de Santiago


I) De la règle de l'Ordre de Sainct Jacques de l'Epée, dict de Santiago :


1.1) Les Sœurs & Frères de l'Ordre se doivent de vivre, en tout lieu & en tout temps selon les mandements & enseignements du Très Haut, dont la Saincte Église Aristotélicienne est dépositaire. En cela, les Novices, les Sœurs & Frères participent aux offices religieux.

1.2) Les Sœurs & Frères de l'Ordre, ardents défenseurs de la Foy, sont pareillement tenus aux règles de courtoisie, d'humilité, d'obéissance, de loyauté, de bravoure, de générosité, d'entraide entre eux & envers les plus démunis ou les plus faibles, d'honnesteté. Pour devenir Escuyer & a fortiori Chevalier, les Sœurs & Frères de l'Ordre dont les valeurs sont reconnues & justement appréciées, connaissent & appliquent les vertus chevaleresques qui leur sont enseignées.

1.3) Les Sœurs & Frères de l'Ordre exercent sans démériter & selon leurs aptitudes les tâches qui leur sont dévolues au sein de l'Ordène. Ils sont respectueux des accords, traités ou édicts signés par l'Ordre. Les Sœurs & Frères de l'Ordre demandent permission à l'Ordène d'exercer en sus de leurs tâches au sein de l'Ordre, des fonctions ou des mandatures extérieures à icelui.

1.4) Les Sœurs & Frères de l'Ordre connaissent & appliquent les bonnes pratiques d'expression juste & courtoise & de bienséance. E en tant que fidèles serviteurs du Très Haut & de la Saincte Église Aristotélicienne, ils peuvent demander la protection de la Haute Inquisition & reçoivent gite & couvert auprès des clercs & autres serviteurs de la Saincte Église Aristotélicienne.


II) De l'admission au sein de l'Ordre de Sainct Jacques de l'Epée, dict de Santiago :


2.1) Tout Aristotélicien, clerc ou laïc, de bonne moralité & ayant sincèrement & honnestement décliné son identité & expliqué sa motivation peut estre admis, à la discrétion irrévocable de l'Ordre, en tant que Novice.

2.2) Le Novice suivra avec assiduité & application une formation selon ses aptitudes reconnues. A la fin d'icelle formation & si le Novice en est jugé digne, sous réserve d'avoir esté baptisé, son appartenance à l'Ordre pourra estre prononcée par le Grand Maistre de l'Ordène ou ses représentants & cf. les édicts en vigueur. Après avoir, lors d'une cérémonie d'intronisation devant les Sœurs & Frères, presté allégeance & faict serment de toujours vivre selon la Règle de l'Ordre de Santiago, le Novice est accueilli au sein de la communauté de l'Ordre & est alors appelé "Frère" ou "Sœur" & non point "Novice".

2.3) Un Frère ou une Sœur ne peut quitter l'Ordre que sur acceptation de sa démission par le Grand Maistre ou ses représentants & cf. les édicts en vigueur.


III) De l'adoubement du Chevalier au sein de l'Ordre :


3.1) Cf. les privilèges accordés à l'Ordre de Sainct Jacques de l'Epée, dict de Santiago, tout Frère ou toute Sœur, clercs ou laïcs de l'Ordène peut estre élevé par le bon vouloir du Grand Maistre au rang d'Escuyer & de Chevalier selon les us & coutumes de la Chevalerie & eu égard aux Droit Canon & obligations associées pour les Frères ou Sœurs Clercs ne pouvant porter que les seules armes d’apparat, ni faire couler le sang.

3.2) Les Chevaliers de Santiago sont réunis en un Collège composés des Chevaliers clercs et des Chevaliers laïcs. Seul un Chevalier de Santiago peut proposer au Collège des Chevaliers d’accepter une Sœur ou un Frère au rang d’Escuyer. Sous réserve de l’unanimité du Collège à recognaistre les qualités du prétendant proposé, le Grand Maistre décide ou non de la nomination & dans l’affirmative, après une cérémonie devant tous les Frères et Sœurs de l’Ordre, confie la formation de l’Escuyer à un Chevalier. Icelui Chevalier assurera l’enseignement des vertus chevaleresques à l’Escuyer placé à son service. Par signe d’humilité, un Chevalier ne peut disposer au sein de l'Ordre que d'un seul Escuyer à son service. Quand le Chevalier estime que l’Escuyer dont il a la charge, maistrise toutes les vertus enseignées & les applique en toute circonstance, icelui Chevalier pourra alors proposer au Collège de présenter pour son adoubement l’Escuyer au jugement du Grand Maistre. Sous réserve de l’unanimité du Collège à recognaistre que les qualités chevaleresques sont bien acquises & correctement mises en pratique dudit Escuyer, le Grand Maistre seul pourra ou non procéder à l’adoubement du futur Chevalier, lors d’une cérémonie devant les Sœurs & Frères de l’Ordre.

3.3) Le serment faict au Grand Maistre par l’Escuyer lors d’une cérémonie d’adoubement est adapté pour autoriser les seuls Sœurs & Frères clercs devant recevoir la collée, à ne porter que des armes d’apparat & de ne jamais faire usage d’une arme réelle, tel que le leur interdit leur sacerdoce.

IV) Du rosle du Collège des Chevaliers :

Au sein du Collège des Chevaliers, le temps venu, il appartient aux deux Chevaliers les plus anciens dans l’Ordre d’organiser la nomination du Grand Maistre. En cette fonction spécifique, ces deux Chevaliers sont appelés « Officiants ». Pour ce faire, les deux Chevaliers désignés veillent à ce que les Chevaliers postulants à la Grande Maistrise remplissent entièrement les critères requis pour icelle charge :

1) expérience & clergie de l’administration de l’Ordre sur une ou plusieurs charges principales, telles que la voie religieuse, ou la voie militaire, ou la gestion ou encore la diplomatie, mais aussi
2) dévouement total & exclusif à la future charge de Grand Maistre,
3) tempérance & équité en toute chose,
4) dévouement au service de l’ensemble des Sœurs & Frères de l’Ordre, de l’intérest premier d’icelui sur tout autre.

S’il ne l’a faict avant, nul Chevalier ne pourra estre candidat au-delà des sept jours suivant l’annonce faicte par les deux Officiants d’appel à candidature pour la Grand Maistrise.

Les Chevaliers de l’Ordre sont alors réunis en Chapitre par les deux Officiants afin de valider en sept jours au plus tard une ou plusieurs candidatures, par eux tous présents & votants & ainsic unanimement jugées recevables.
La ou les candidatures validées par le Collège des Chevaliers sont alors soumises par les deux Officiants aux suffrages de l’ensemble des Sœurs & Frères actifs de l’Ordre, réunis pour l’occasion en Convent pour une période ne pouvant excéder sept jours.

A l’issue d’icelle période, les deux Officiants annoncent officiellement le candidat ayant reçu la majorité des suffrages exprimés pour cette élection. Icelui candidat devient alors Grand Maistre de l’Ordre de Sainct Jacques de l’Epée, dict de Santiago & dès lors entièrement & uniquement dévoué à sa charge & au bon fonctionnement de l’Ordène, sous peine de destitution par le Collège des Chevaliers de l’Ordre, réunis en Convent pour l’occasion & dont les deux tiers au moins des Chevaliers ainsic réunis auraient voté ladite destitution pour manquement lourd & grave à ladite charge de Grand Maistre. Une procédure en destitution ne peut estre engagée que par au moins deux Chevaliers très impliqués dans la vie de l’Ordène.

Toute procédure abusive & non aboutie doit estre sanctionnée sévèrement par le Collège des Chevaliers.

V) De la Grande Maistrise de l’Ordre de Sainct Jacques de l’Epée :

5.1) Tout Grand Maistre légitiment élu selon la procédure ci devant édictée, renonce à toute autre fonction afin de mettre sa longue expérience acquise au sein de l'Ordre, sa sagesse, tout son temps & toutes ses forces ainsi que toutes ses qualités reconnues par ses Soeurs & Frères de Santiago, à sa seule charge de Grand Maistre, charge dévouée au seul service de l'Ordre & des obligations d'icelui, enceelles comprises le Droit Canon & icelles attachées aux Sainctes Armées. La charge de Grand Maistre prime sur tout intérest personnel ou individuel. Le Grand Maistre veille équitablement au développement de l’Ordène dans la voie spirituelle cf. les enseignements de la Saincte Eglise, dans la voie de l’armée cf. la fonction & les obligations militaires de l’Ordre, dans l’administration interne de l’Ordre par l’accueil & la formation des novices, la gestion des richesses confiées par dons ou legs à l’Ordre ou développées par icelui, enfin dans le rayonnement externe de l’Ordre au travers des traités signés & recognaissances acquises, des Commanderies établies & des actions menées au nom de l’Ordre.

5.2) En cela, le Grand Maistre peut déléguer à une Sœur ou un Frère de l’Ordre toute ou partie de sa charge. Icelle Sœur ou icelui Frère est alors appelé Second assistant le Grand Maistre en toute chose.

5.3) Le Grand Maistre ne peut confier la gestion spirituelle de l’Ordre qu’à un Clerc dès lors appelé Grand Prieur.

5.4) La gestion militaire qu’à un laïc dès lors appelé Grand Connétable.

5.5) L’administration interne de l’Ordre peut estre déléguée à un Grand Intendant

5.6) La diplomatie, rayonnement extérieur à un Grand Chancelier.

5.7) Le Grand Maistre peut également désigner un Bailli pour s’occuper des missions commerciales confiées à l’Ordre, charge assurée par défaut par le Grand Intendant.

5.8 ) De mesme, le Grand Maistre peut désigner un Hérault parmi les Sœurs & Frères dont la clergie en héraldique est recognue.

5.9) Les enquestes internes ou externes peuvent estre confiées par le Grand Maistre à un Grand Prévost.

5.10) Les Sœurs & Frères choisis par le Grand Maistre, de préférence au sein du Collège des Chevaliers, sont réunis en Grand Conseil & sont appelés dans leur ensemble Grands Conseillers. Ils reçoivent des mains du Grand Maistre les sceaux officialisant leur fonction & par lesquels ils peuvent engager en son nom l’Ordre. Tout comme le Grand Maistre, ils agissent conjointement & solidairement pour le bien de la communauté & dans l’unique intérest de l’Ordre, avec le dévouement & l’application qui se doit. Les Grands Conseillers peuvent estre révoqués & remplacés à tout moment par le seul Grand Maistre. Leur charge s’éteint avec la disparition ou a révocation du Grand Maistre, les affaires courantes de l’Ordène estant alors menées par le Grand Sénéchal en attendant l’élection d’un nouveau Grand Maistre selon la procédure ci-devant décrite.

VI) Des dignitaires de l'Ordre de Santiago :

Article 6.1 : Les dignitaires du Conseil

*1. Le Grand Maître :
La cause matérielle = Militaire ou religieux et fervent aristotélicien
La cause efficiente = Nommé par un conseil après élection
La cause finale = Chef Suprême de L'Ordre. Il prend en charge les négociations et les relations extérieures de l'Ordre, il est néanmoins décisionnaire de toutes décisions finales émanant du conseil. Il doit avoir fait vœux de pauvreté et d'obéissance.

*2. Le second du grand Maître :
La cause matérielle = Militaire et fervent aristotélicien
La cause efficiente = Nommé par le grand Maistre après élection du Conseil
La cause finale = 1er lieutenant du Grand Maître. Il est chargé d'épauler celui-ci et d'assurer l'intérim lorsque ce dernier est absent ou décédé en l'attente des nouvelles élections.

*3. Le Grand Connétable :
La cause matérielle = Militaire et fervent aristotélicien
La cause efficiente = Nommé par le Grand Maistre après élection du Conseil
La cause finale = Responsable de la voie militaire dans l'Ordre, en tant que chef de l'Ost, il est le décisionnaire des états et faits de guerre.

*4. Le Grand Chancelier :
La cause matérielle = Militaire et fervent aristotélicien
La cause efficiente = Nommé par les Grand Maistre après élection du Conseil
La cause finale = Responsable diplomatique, expert en stratégie d'alliance et stratégie militaire.

*5. Le Grand Intendant :
La cause matérielle = Militaire et fervent aristotélicien
La cause efficiente = Nommé par le Grand Maistre après élection du Conseil
La cause finale = Haut juriste, responsable de la gestion administrative et financière de l’Ordre, du personnel, du contrôle des membres et de l'avancement interne des membres laïques et de la justice.

*6. Le Grand Prieur :
La cause matérielle = prêtre de l'Église Aristotélicienne
La cause efficiente = Nommé par le Grand Maistre après élection du Conseil
La cause finale = Responsable de la voie religieuse dans l'Ordre. Il a pour charge de traquer toute corrumption de l'âme des membres.

*6. Le Grand Prévôt :
La cause matérielle= Militaire et fervent aristotélicien
La cause efficiente= Nommé par le Grand Maistre après élection du Conseil
La cause finale= Activité d'espionnage et de contre-espionnage. Président du Tribunal

*7. Le Gonfanon :
La cause matérielle = Militaire et fervent aristotélicien
La cause efficiente = Nommé par le Grand Maistre après élection du Conseil
La cause finale = Responsable au recrutement et chef du bataillon des novices

*8. Le Hérault :
La cause matérielle = Militaire ou clerc fervent aristotélicien et impérativement chevalier
La cause efficiente = Nommé par le Grand Maistre après élection du Conseil
La cause finale = Défendre les valeurs de la chevalerie et tenir à jour les registres héraldiques de l'Ordre tout en contrôlant la tenue d'un esprit juste et humble chez les membres. Il a pour mission de traquer toute trace de vanité ou d'orgueil qui nuisent à l'Ordre.

Article 6.2 : Les dignitaires dits "secondaires" :


*1. Vice Chancelier :
La cause matérielle = Militaire et fervent aristotélicien
La cause efficiente = Nommé par le Grand Chancelier après élection du Conseil
La cause finale = Placé sous l'autorité du Chancelier, il est le porte parole du grand-conseil à l'intérieur comme à l'extérieur du Temple. Il est le lieutenant et le conseiller principal du Chancelier. Second diplomate de l'Ordre son supérieur direct est le Chancelier

*2. Bailli :
La cause matérielle = Militaire et fervent aristotélicien
La cause efficiente = Nommé par le Grand Intendant après élection du Conseil
La cause finale = Le Bailli est en charge de la filière commerciale de l'ordre. Il gère les MA, signes les accords commerciaux, entretient le comptoir commercial de l'Ordre. Il est également délégué du Grand Intendant dans le contrôle de la réserve de l'Ordre.

*3. Prieur :
La cause matérielle = prêtre de l'Église Aristotélicienne
La cause efficiente = Nommé par le Grand Prieur après son noviciat
La cause finale = Clerc régulier secondant Le Grand Prieur dans sa tâche et pouvant le remplacer lors de ses absences. Son supérieur direct est Le Grand Prieur.

4*. Gardien :
La cause matérielle = Militaire et fervent aristotélicien
La cause efficiente = Nommé par le Grand Connétable après élection du Conseil
La cause finale = Chef de la sécurité de la Temple. Il est le responsable du Pont Levis et est chargé de la défense du Temple, d'assurer au-dedans le maintien de l'ordre et l'exécution des lois. Son supérieur direct est le Grand Connétable.
Les dignitaires sont élus et déchus de leurs fonctions dans les mêmes conditions que le Grand Maître.

VII) Des organes d'action de l'Ordre.

Article 7.1 : De la voie militaire :

*1. Constitution :
- Une caserne d’archers
- Une caserne d’infanterie
- Une caserne de cavalerie

*2. Commandement : Le régiment sera commandé par le Grand Connétable.

Article 7.2 : La hiérarchie militaire :

Le commandant de tous les bataillons est le Grand Connétable. Son seul supérieur est le Grand Maître.
La hiérarchie militaire ne s'applique pas aux dépositaires d'une charge telle qu'elle soit dans le Grand Conseil ou à l'intendance du temple.

I) Hiérarchie du bataillon d'archers


*1. Commandant d'archerie : Il s'agit du plus haut gradé du bataillon. Le Comendador applique les ordres du Grand Connétable. Il a sous ses ordres la totalité du bataillon d'archerie. Son supérieur direct est le Grand Connétable.

*2. Capitaine d'archerie : Ce sont les seconds du Commandant. Ils veillent à l'application des ordres du Commandant. Chaque Capitaine a sous ses ordres une partie du bataillon de 10 hommes appelé corps de bataillon. Leur supérieur direct est le Commandant.

*3. Sergent d'archerie : Ce sont les plus petits gradés du bataillon. Avant les soldats, ils obéissent aux ordres des Capitáns. A raison de deux sergent pour un Capitaine, chaque Sergent a sous sa responsabilité 4 archer. Leur supérieur direct est le Capitán.

*4. Archer : Il s'agit de l'équivalent de soldat. Tout juste sortit de sa formation civile, l'arquero qui a choisi l'arc et la flèche démarre son ascension dans la hiérarchie militaire de l'ordre. Son supérieur direct est le Sergent.

II) Hiérarchie du bataillon d'infanterie :

*1.Commandant d'infanterie : Il s'agit du plus haut gradé du bataillon. Le Commandant applique les ordres du Grand Connétable. Il a sous ses ordres la totalité du bataillon d'infanterie. Son supérieur direct est le Grand Connétable.

*2. Capitaine d'infanterie : Ce sont les seconds du Comendador. Ils veillent à l'application des ordres du comendador. Chaque Capitaine a sous ses ordres une partie du bataillon de 10 hommes appelé corps de bataillon. Leur supérieur direct est le Commandant.

*3. Sergent d'infanterie : Ce sont les plus petits gradés du bataillon. Avant les soldats, ils obéissent aux ordres des Capitaine. A raison de deux Sergents pour un Capitaine, chaque Sergent a sous sa responsabilité 4 soldats. Leur supérieur direct est le Capitaine.

*4. Soldat : Le plus petit statut. Tout juste sortit de sa formation civile le soldat qui a choisi la vouge et l'épée démarre son ascension dans la hiérarchie militaire de l'ordre. Son supérieur direct est le Sergent.

III) Hiérarchie du bataillon de cavalerie :

*1.Commandant de cavalerie : Il s'agit du plus haut gradé du bataillon. Le Comendador applique les ordres du Grand Connétable. Il a sous ses ordres la totalité du bataillon de cavalerie. Son supérieur direct est le Grand Connétable

*2. Capitaine de cavalerie : Ce sont les seconds du Commandant. Ils veillent à l'application des ordres du Commandant. Chaque Capitaine a sous ses ordres une partie du bataillon de 10 hommes appelé corps de bataillon. Leur supérieur direct est le Commandant.

*3. Sergent de cavalerie : Ce sont les plus petits gradés du bataillon. Avant les soldats, ils obéissent aux ordres des Capitaine. A raison de Sergent pour un Capitaine, chaque Sergent a sous sa responsabilité 4 soldat. Leur supérieur direct est le Capitaine.

*4. Cavalier : Le plus petit statut. Tout juste sortit de sa formation civile, le Cavalier qui a choisi le cheval et la lance démarre son ascension dans la hiérarchie militaire de l'ordre. Son supérieur direct est le Sergent.

Article 7.4: Service de Renseignement d'élite RP de l’OSJE .

*1. Groupe de frères masqués travaillant dans l’ombre.

VIII) De la diplomatie


8.1) STATUT DES AMBASSADEURS DE L’ORDRE SANTIAGO

8.1.1) Définition

Un ambassadeur est un représentant de L’Ordre de Santiago auprès d'un autre Comté/Duché.

L'ambassadeur est subordonné au Conseil de L’Ordre de Santiago par l'intermédiaire du Chancelier, qui lui, tient ses fonctions directement du. Sénéchal. Il ne tient donc son pouvoir que de lui (le Conseil) et ne l'exerce qu'en son nom et sur sa demande expresse.

8.1.2) Nomination

L'ambassadeur est nommé discrétionnairement par le Chancelier avec l’accord du Sénéchal. Toute personne désireuse d'intégrer le prestigieux corps des ambassadeurs devra avoir passé son Noviciat et devra procéder ainsi: elle devra envoyer une lettre de présentation et de motivation au Chancelier.

Les qualités requises :
- Un sens aigu de la diplomatie: la diplomatie est une négociation aboutissant à des actes planifiant et régulant les relations entre L’Ordre de Santiago et les Comtés/Duchés.
- Un sens développé du travail en équipe: l'ambassadeur est au service de L’Ordre de Santiago. Il devra travailler en étroite collaboration avec son Chancelier, avec le représentant du Commerce L’Ordre de Santiago (dans le domaine commercial) ou tout autre membre du Conseil de L’Ordre de Santiago
- De grandes qualités de lecture et de compréhension
- Une excellente élocution: en l'espèce, l'ambassadeur doit faire preuve de qualités d'écriture irréprochables.
- Un sens aiguisé du respect: l'ambassadeur se devra de respecter son homologue, ainsi que les membres du Conseil du Comté/Duché dans lequel il officie. Il devra également respecter les institutions de L’Ordre de Santiago.
- Un esprit de synthèse certain pour la rédaction des rapports exigés.

8.1.3) Révocation
L'ambassadeur pourra de lui-même renoncer à ses fonctions. Mais il devra en informer son Chancelier afin que celui-ci le radie des registres et lui coupe ses accès à la Chancellerie.
Un tel oubli sera sanctionné par un procès pour Non accomplissement d'une tache donné .
Dans un souci de respect et d'honneur, il se devra également informer le Chancelier/Chambellan du Comté/Duché dans lequel il était affecté.

8.1.4) Missions

Une mission de représentation

L'ambassadeur a pour mission de représenter l’Ordre de Santiago auprès d'une région, ceci avec honneur, dignité et respect.
Il doit se présenter au Comté/Duché auquel il est affecté avec toutes les règles de bienséance requises. Il devra également présenter les hommages de L’Ordre de Santiago et du Grand Maître et exposer les raisons de sa présence.
Il devra retransmettre clairement les volontés de ses institutions afin que les négociations soient menées parfaitement et que les deux parties en retirent des avantages conséquents.
Il devra représenter les membre de L’Ordre de Santiago, son Grand Maître et son grand Conseil lors de grands évènements (mariages, enterrements, adoubements, festivité et autres...), si le Grand Maître, le Sénéchal ou le Chancelier ne peut s'y rendre, mais seulement avec l'aval du Sénéchal.

Une mission d'information
L'ambassadeur s'engage à informer régulièrement son Chancelier de la situation politique, judiciaire, militaire, économique... du Comté/Duché dans lequel il travaille. Il s'engage à fournir un rapport hebdomadaire à son Chancelier:
- Sur la composition du Conseil de la région à laquelle il est affecté.
- Sur la situation économique, politique, judiciaire, militaire
- Sur l'évolution des négociations
Il devra signaler tous les forums annexes (et leurs adresses) des Châteaux, casernes, groupes politiques, guildes... au Chancelier.
Le Chancelier transmettra les informations importantes au Sénéchal et en cas de son absence au grand Conseil et/ou aux personnes intéressées.

8.1.5) Droits

L'ambassadeur peut cumuler les ambassades si cela ne nuit pas à son travail.
L'ambassadeur peut cumuler ses fonctions avec celles d’une autre voie dans l’Ordre ou dans un Comté/Duché.
L'ambassadeur se verra reconnaître l'immunité diplomatique si, et seulement si, celle-ci a été négociée et reconnue avec la région à laquelle il est affecté.

8.1.6) Devoirs et obligations

L'ambassadeur se voit imposer un devoir de réserve: il ne devra aucunement donner son avis, même personnel, sur un événement politique dans le comté où il officie.
L'ambassadeur s'engage à respecter ce statut: tout ambassadeur anciennement ou nouvellement désigné se devra de le respecter dans les moindres détails.
L'ambassadeur s'engage à respecter les institutions qu'il représente et les institutions du Comté/Duché dans lequel il officie, ainsi que les institutions étrangères.
Il est interdit à un ambassadeur de diffuser des informations non autorisées par le Grand Conseil ou de toutes informations qui se trouve dans l’aile diplomatique de l’Ordre. Si tel est le cas il sera poursuivit par L’Ordre pour haute trahison. L’ambassadeur ne doit avoir fait l’objet d’aucune condamnation. Le Chancelier se garde le droit de destituer un ambassadeur qui manquerait à ses devoirs et obligations, sauf s'il fait état de justes motifs. Toutefois, il devra en informer Le sénéchal.

8.1.6 Sanctions des manquements à ce statut

a) L'ambassadeur sera suspendu de ses fonctions, en attente de son jugement.
b) L'ambassadeur sera destitué d'office de sa charge dans les cas de trahison et haute trahison.
c) L'ambassadeur pourra être passible d'un procès pour trouble à l'ordre public et d'une amende.
d) L'ambassadeur déchu se voit dans l'impossibilité d'exercer de nouveau la charge d'ambassadeur

8.2) LE STATUT DU SÉNÉCHAL, CHANCELIER ET VICE-CHANCELIER

8.2.1 Définition

8.2.1.1 Le Sénéchal

Il dirige toute la diplomatie, il entretient des liens avec les autres ORM, Ordre religieux et Ordre militaire. Le Sénéchal est nommé par le Grand Maître. Le Sénéchal nomme un Chancelier pour diriger la diplomatie dans les royaumes. Le Sénéchal siège au corps diplomatique des Saintes Armées.

8.2.1.2 Le Chancelier est le chef de la diplomatie. Il a pour mission de développer et d'améliorer, avec les ambassadeurs le Sénéchal, des relations durables et de qualité, en tous domaines, avec les autres Comtés/Duchés. Il est en charge de la gestion du corps des ambassadeurs. Il est nommé et révoqué discrétionnairement par le le sénéchal. Le chancelier a le droit de nommer un vice chancelier pour l’aider dans son travail, ayant presque le même droit et devoirs, excluant l'accès au conseil. Le chancelier à un siège au grand conseil mais n’a pas le droit de vote.

8.2.1.3 Le Vice-chancelier est le second du Chancelier. Il a pour mission d’appuyer et d’aider le Chancelier dans ses taches. Il sera charger d’assister le Chancelier tant dans les relations diplomatiques que dans l'organisation interne. Il est l’intérim du Chancelier lorsque ce dernier à prévu une absence prolonger.

8.2.2) Missions

8.2.2.1 Une mission de recrutement et de gestion
Le Chancelier a pour mission de recruter les ambassadeurs qui devront impérativement répondre aux critères énoncés dans le statut des ambassadeurs. Pour se faire, il devra promouvoir le corps des ambassadeurs régulièrement sur Le forum.
Il a également la charge de gérer les ambassadeurs: il devra les affecter dans une région, les informer clairement de leurs missions et les aider en cas de problème. Il devra leur transmettre les décisions du Conseil sur les traités et accords en cours de négociation. En cas d’absence prolongé, le vice Chancelier peu nommer des ambassadeurs avec l’accord du Grand-Maître.

8.2.2.2 Une mission de rédaction
Le Chancelier s'engage à rédiger, avec l'aide éventuelle du Sénéchal ainsi que du vice-chancelier les différents traités.

8.2.2.3 Une mission d'information
Le Chancelier devra informer le Sénéchal de tous les évènements importants se déroulant dans les autres Comté/Duchés. Il devra également le tenir informé de l'avancement des négociations des traités et accords en cours.

8.2.2.4 Une mission de représentation et de négociation

En l'absence d'ambassadeur, c'est le Chancelier, ou le vice-chancelier avec l’accord du Sénéchal, qui mènera les négociations.
Il devra dans la mesure du possible, représenter L’Ordre de Santiago et ses membres lors des grands évènements. Il devra informer le Sénéchal de l'organisation de tels évènements et de sa présence.

8.2.3) Devoirs et obligations
Le Chancelier et le vice-chancelier se voit imposer un devoir de réserve: il ne devra aucunement donner son avis, même personnel, sur un évènement extérieur qu'il rapporte.
Le Chancelier et le vice-chancelier s'engage à respecter les institutions qu'il représente et les institutions du Comté/Duché dans lequel il officie, ainsi que les institutions étrangères.
Il est interdit au Chancelier et au vice-Chancelier de diffuser des informations non autorisées par le Conseil.

8.2.4 Sanctions en cas de manquement

Le Chancelier et/ou le vice-Chancelier devra être destitué de ses fonctions par le Sénéchal. Il pourra faire l'objet d'un procès pour trouble à l'ordre public, voir de trahison et haute trahison suivant les faits qui lui sont reprochés

9. Nobiliaire de l’Ordre de Santiago

9.1) Préambule
Le nobiliaire de l’ordre regroupe tous les membres appartenant ou ayant un lien avec la noblesse chevaleresque.
Cette noblesse est une classe sociale honorifique.
Le titre de chevalier ou d’écuyer n'a pas de fief afférent, c’est un titre lié à la personne et non pas à une terre. Il n'est donc pas transmissible par héritage ou par donation de son vivant. Ce qui veut dire que lorsque un chevalier périt, son titre disparaît avec lui.
Seul le Grand Maître à la légitimité sur cette noblesse, ainsi, le Roy ou un Empereur ou ducs en exercices n’exercent aucun pouvoir dessus.

9.2) Titres
Icelluy de l’Ecuyer :
Ecuyer est un titre pour tout homme ou femme se préparant à devenir chevalier.
C’est le premier pas vers la noblesse, mais n’en fait point partis.
Il peut être ainsi mit en nomination par un chevalier ou un membre du conseil.
Il doit avoir un minimum de savoir vivre et connaître l’artisanat (niveau 2) ainsi qu’une présence suffisante au sein de l’ordre (3 fois par semaine)
Icelluy de Chevalier : Chevalier est le seul titre de noblesse de l’ordre.
Le premier chevalier est le Grand Maître lui-même, et il est le seul à pouvoir octroyer ce titre, par des hauts faits exceptionnels, qui restent à sa seule appréciation.
Appartenant à la petite noblesse, ce titre demande le devoir de vivre noblement et donne ainsi les droits qui en découlent.
Pour devenir chevalier il faut être minimum notable (niveau 3) passer par l’adoubement et le serment

9.3) Serment du chevalier :
1/Tu croiras à tous les enseignements de l'Église et tu observeras ses commandements.
2/ Tu protègeras l'Église.
3/ Tu défendras tous les faibles.
4/ Tu aimeras le pays où tu es né.
5/ Tu ne fuiras jamais devant l'ennemi.
6/ Tu combattras les infidèles avec acharnement.
7/ Tu rempliras tes devoirs féodaux, à condition qu'ils ne soient pas contraires à la loi divine.
8/ Tu ne mentiras jamais et tu seras fidèle à ta parole.
9/ Tu seras libéral et généreux.
10/ Tu seras toujours le champion du droit et du bien contre l'injustice et le mal.

9.4) Les Vertus de la Chevalerie

Loyauté :Le chevalier devait toujours être loyal envers ses compagnons d'armes. Que se soit pour la chasse ou pour traquer un ennemi, le chevalier doit être présent au combat jusqu'à la fin avec ses compagnons, prêt à les aider en tout temps avec vaillance.
Prouesse :Le chevalier devait être preux et posséder une grande vigueur musculaire. La force de l'âme était aussi très importante afin de combattre les redoutables adversaires qu'il rencontrerait lors de ses quêtes. Il devait les combattre pour le service de la justice et non par vengeance personnelle.
Sagesse et mesure :Le chevalier devait être sage et sensé afin d'empêcher la chevalerie de basculé dans la sauvagerie et le désordre. Le chevalier devait avoir le contrôle sur sa colère, sa haine. Il devait rester maître de lui-même en tout temps. Les échecs étaient donc de mise pour le chevalier afin d'exercer l'agilité intellectuelle et la réflexion calme.
Largesse et courtoisie :Un noble chevalier devait partager autant de richesses qu'il possédait avec amis et paysans sous son aile. Lorsqu'il se rendait à la cour, il devait faire preuve de courtoisie. Il s'efforçait de se faire aimer par sa dame en étalant devant elle toutes ses prouesses. Il devait aussi la servir fidèlement. La noblesse purifiait en quelque sorte l'âme du chevalier qui dut occire pendant ses quêtes.
Justice :Le chevalier doit toujours choisir le droit chemin sans être encombré par des intérêts personnels. La justice par l'épée peut être horrible alors l'humilité et la pitié doit tempérer la justice du chevalier.
Défense :Un chevalier se doit de défendre son seigneur et ceux qui dépendent de lui. Il doit toujours défendre sa nation, sa famille et ceux en qui il croit fermement et loyalement.
Courage : Un chevalier se doit de choisir le chemin le plus difficile et non le chemin guidé par ses intérêts personnels. Il doit être prêt à faire des sacrifices. Il doit être à la recherche de l'ultime vérité et de la justice adoucie par la pitié.
Foi : Un noble chevalier doit avoir foi en ses croyances et ses origines afin de garder l'espoir.
Humilité :Le chevalier ne doit pas se vanter de ses exploits, mais plutôt laisser les autres le faire pour lui. Il doit raconter les exploits des autres avant les siennes afin de leur donner le renom dont il mérite.
Franchise : Le chevalier devait parler le plus sincèrement possible.
9.5) Législation des titres:
Seul le Grand Maîstre à le pouvoir de laisser ou d'enlever un titre.
Le chevalier ayant perdu son titre par le Grand Maître voit son écus briser et traîné dans la boue. Ce châtiment pouvant allé jusqu'à la peine de mort.

X ) Des Commanderies.

10.1 Définition
Terre octroyer à l'Ordre, par le biais d'un concordat ou par un traité, par un Comté ou duché.

10.2 Rôle

Essentiellement à faciliter localement les actions de l'Ordre (aide & soutien aux populations de la contrée), à héberger les pèlerins ainsi que les Frères & Soeurs de passage, à faire connaistre l'Ordre et récolter des dons.

10.3 Mission

-Escorter des pèlerins ou des notables par les Soeurs & Frères de la Commanderie
-Faciliter le commerce des cités en accord avec les CAC ou les bourgmestres par
-Dire des messes dans les cités de la contrée n'ayant point de curé, avec l'autorisation & le soutien de l'Evêque
-Soigner les populations, distribuer des vivres aux plus démunis
-Éduquer en mettant à disposition au sein de la Commanderie des ouvrages intéressants rédigés ou non par les Soeurs & Frères de l'Ordre
-Soutenir militairement dans des conditions très strictes d'action,de former, d'entraîner et de commander une ou plusieurs lances, composées de Soeurs & Frères laïcs de l'Ordre dans la contrée, disposant de Force et éventuellement d'armes, avec l’accord du comté/duché -recrutement

10.4 Composition de la commanderie

Commandeur

Major

Capitaine

Prieur

Médecin

Négociant

Membre de l’Ordre

10.5 Rôle des membres de la commanderie

Commandeur : Responsable des commanderies, nomme le personnel nécessaire pour rendre les installations opérationnelles et procéder au recrutement des futurs membres par le biais des commanderies. Il avise les personnes responsable du duché/Comté, du nombres de personnes composant la commanderie où elle se situe. Seul les écuyers ou chevaliers peuvent accéder au poste de Major-Général

Major : est responsable de l’ensemble des membres militaire dans le comté/duché où se trouve la commanderie, Il organise la protection du Comté/Duché avec les hauts responsable de l’Ost où se situe la commanderie. Il est seconder par le capitaine et remplacer par un capitaine nommé par le Major lorsqu’il est en retraite spirituelle. Seul un capitaine peut accéder à ce poste.

Capitaine : est le responsable de sa brigade dans le duché/comté où se situe la commanderie. Il organise des lances et des groupes armés pour la protection de la population avec l’accord du Major. Il est le responsable du recrutement dans le duché/comté où se situe la commanderie. Il est seconder par le lieutenant et remplacer par ce dernier lorsqu’il est en retraite spirituelle. Seul un lieutenant peut accéder à ce poste.

Prieur : Avec l’accord de l’archevêque du Comté/Duché où se situe la commanderie, de créer une église, de prendre en charge une église d’une ville où le besoin se ferait, éduquer la population par le biais de la pastorale et selon les dogmes de l’Église Aristotélicienne.
Médecin : Ouvrir une Hôpital ou une installation médical dans le duché/comté où se situe la commanderie, de soigner les populations, distribuer des vivres aux plus démunis.

Négociant : Prendre contact avec le CaC et les maires où se situe la commanderie, faire une demande de bureau au sain de leur gouvernement, entreprendre des négociation, trouver la marchandise, alléger les marchés des villes du Comté/duché où se situe la commanderie, responsable des MA qui sont dans le comté/Duché.

Membres de l’Ordre : Personnes qui n’a pas de fonction spécifique à ceux mentionner ci haut, mais qui est membres à part entière de l’Ordre et résident du Comté/Duché où est situer la commanderie. Ils se mettent en total disposition aux personnes responsables de la commanderie et à la population du duché/comté où se situe la commanderie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La Grande Charte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Révision du volet Justice de la Grande Charte
» La Grande Charte du Nouvel Ordre du Temple
» Grande Charte de l'Empire (Constitution)
» Charte de l'Ordre du Mérite
» La Charte de Guilde .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Présentation de l'Ordre :: La Magna Carta-
Sauter vers: